15 – PETIT DICTIONNAIRE EUCHARISTIQUE (formation)

Ce document précise la définition des objets représentés sur ce dessin.


LES OBJETS

Hostie (numéro 1 sur le dessin)

Petit pain azyme, (pain sans levain) rond et plat, qui devient à la Consécration le Corps du Christ. Il y a une grande hostie pour la célébration de l’Eucharistie par le prêtre, et des petites hosties pour la communion des fidèles.
Le sens premier du mot « hostie » est « victime pacifique » offerte à Dieu en sacrifice

Calice (2)

C’est la coupe en métal précieux (or, argent ou vermeil) qui contient le vin qui va devenir à la Consécration le Sang du Christ.
Il se compose de trois parties : la coupe, le pied et le nœud qui permet de le tenir facilement.

Patène (3)

Petite assiette en métal doré sur laquelle, pendant la messe, le prêtre pose la grande hostie qui deviendra le Corps du Christ.

Ciboire (4)

Vase en métal précieux qui contient la réserve d’hosties pour la communion des fidèles. En dehors du moment de la communion, le ciboire est gardé précieusement dans le tabernacle.

Tabernacle (5)

Petite « maison » placée au-dessus d’un autel, ou encastrée dans un mur, avec une porte pouvant fermer à clé, pour ranger le ciboire contenant les hosties consacrées, ce qu’on appelle la « Sainte Réserve ». La présence de Jésus au tabernacle est indiquée par une petite lumière rouge placée à côté. Si la lumière n’est pas allumée, c’est que le tabernacle est vide.
Soyons attentifs à cette présence de Jésus-Hostie au tabernacle, saluons-Le par une belle génuflexion pleine de respect : on ne peut passer devant le Roi des rois sans le saluer.

Encensoir (6)

Petit brûloir en métal, suspendu à des chaînettes, dans lequel on brûle l’encens sur des charbons ardents.

Navette avec de l’encens (7)

L’encens est un mélange de résines d’Orient qui dégage une bonne odeur en brûlant. On en réserve l’usage à Dieu, en hommage d’adoration. La fumée qui monte, avec la bonne odeur qui s’en dégage, est l’image de notre prière qui monte vers Dieu.

Ostensoir (8)

Objet en métal précieux qui contient une grande hostie consacrée pour la montrer (c’est le sens du mot « ostensoir »), et la présenter à l’adoration des fidèles. Pour nous rappeler que Jésus est le « Soleil de justice » (litanies du Sacré Cœur), l’ostensoir a très souvent la forme d’un soleil.

L’ostensoir sert pour les saluts, expositions et adorations du Saint Sacrement.
Pour exprimer notre adoration devant le Saint Sacrement exposé, on s’agenouille à deux genoux en s’inclinant profondément, avec le plus profond respect.

Dais (9)

Petit baldaquin, sorte de grand voile, souvent bordé d’un beau galon doré ou brodé, soutenu par quatre montants en bois, sous lequel le prêtre, revêtu de beaux ornements, porte le Saint Sacrement dans l’ostensoir, pendant la procession.

Reposoir (10)

Table ou autel recouvert d’une nappe, tout décoré de bouquets de fleurs et de cierges, pour recevoir le Roi du Ciel présent dans le Saint Sacrement.
On fait des reposoirs en deux circonstances liturgiques :

– le Jeudi Saint (pour garder la Sainte Réserve jusqu’à l’office du Vendredi Saint, jour où il n’y a pas de consécration à cause de la mort du Christ),
– pour la procession de la fête du Corps du Christ (« Fête-Dieu »).

LES ACTES

Consécration

C’est le moment de la messe où le prêtre « consacre » le pain et le vin en prononçant les paroles de Jésus :

– lorsqu’il dit sur le pain : « Ceci est mon Corps », le pain est changé au Corps de notre Seigneur Jésus-Christ.
– lorsqu’il dit sur le vin : « Ceci est mon Sang », le vin est changé en son Sang.

Élévation

C’est le moment, juste après la consécration, où le prêtre élève l’hostie, puis le calice, pour les montrer à l’assistance et où nous adorons Jésus réellement présent sous les apparences du pain et du vin. Ceci est la « grande élévation ».
Il y a ensuite la « petite élévation », où le prêtre offre à Dieu, à la fin de la prière eucharistique (ou « canon ») le Pain et le vin consacrés, changés au Corps et au Sang de Jésus, « la victime parfaite, sainte et sans tache ».

Communion

C’est le moment de la messe où nous recevons Jésus-Hostie en nourriture pour notre âme.