MIR/14 – L’AVEUGLE DE NAISSANCE (dessin et commentaire)

Récit (Jn 9, 1-41)

(Le récit complet de cette résurrection est trop long pour tout citer ici)

Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance.
Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, pourquoi cet homme est-il né aveugle ? Est-ce lui qui a péché, ou bien ses parents ? » Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents. Mais l’action de Dieu devait se manifester en lui. Il nous faut réaliser l’action de celui qui m’a envoyé, pendant qu’il fait encore jour ; déjà la nuit approche, et personne ne pourra plus agir.
Tant que je suis dans le monde, Je suis la Lumière du monde. »
Cela dit, il cracha sur le sol et, avec la salive, il fit de la boue qu’il appliqua sur les yeux de l’aveugle, et il lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » (ce nom signifie : envoyé).
L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.

Résumé des réactions de l’entourage

Ses voisins et connaissances interrogent celui qui a retrouvé la vue. Il répond : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il m’en a frotté les yeux et il m’a dit : « Va te laver à la piscine de Siloé ». J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu.

Premier interrogatoire des Pharisiens. Il répond : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et maintenant je vois », et ensuite : « c’est un prophète »

Les pharisiens interrogent ses parents : ils ont peur de répondre.

Deuxième interrogatoire des pharisiens …« Celui-là, nous ne savons pas d’où il est. » L’homme leur répondit : « Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d’où il est, et pourtant il m’a ouvert les yeux. Comme chacun sait, Dieu n’exauce pas les pécheurs, mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce. Jamais encore on n’avait entendu dire qu’un homme ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance. Si cet homme-là ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. »…

Rencontre finale de Jésus

Jésus retrouve celui qu’Il a guéri et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? » Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? » Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. » Il dit : « Je crois, Seigneur ! », et il se prosterna devant lui ».


Faire remarquer sur le dessin…

En haut, à gauche : Jésus, baissé à terre, fait de la boue avec sa salive ; derrière lui, se tient l’aveugle, debout, tenant la canne avec laquelle il se dirige.

En haut à droite : Jésus enduit les yeux de l’aveugle avec la boue qu’Il vient de faire, avec un regard d’une grande bonté. L’aveugle s’appuie avec confiance sur le bras du Seigneur.

En bas : l’aveugle est dans la piscine ; ses yeux sont grand ouverts, son visage exprime un grand bonheur ; ses mains font un grand geste de reconnaissance et d’émerveillement.


Vérités à transmettre

L’aveugle-né est une image de l’homme aveuglé par le péché, qui obscurcit notre âme et l’empêche de voir la lumière de Dieu.
Jésus, Lumière du monde, vient pour le guérir et lui donne de voir la lumière : c’est l’image de ce qui se passe lorsque nous sommes « plongés » dans l’eau du baptême, où nous sommes purifiés du péché.

Attitudes d’âme à faire partager

Foi en Jésus, Lumière du monde. Pour mieux Le connaître, nourrir notre foi par la prière et par l’étude du catéchisme.

Comme l’aveugle guéri affirme sa foi et se prosterne devant Jésus, avoir le courage de rendre témoignage et d’affirmer notre attachement à Jésus.


Pour prier

Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés…
Je vous donnerai un cœur nouveau, Je mettrai en vous un esprit nouveau.
J’ôterai de votre chair le cœur de pierre et Je vous donnerai un cœur de chair.
Je mettrai en vous mon Esprit…Vous serez mon peuple et Je serai votre Dieu. (Ezéchiel 36, 25-28)