CD/21 – ÉVANGILE POUR LE DIMANCHE DES RAMEAUX

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 19, 28-40)

Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem.
A l’approche de Bethphagé et de Béthanie, sur les pentes du mont des Oliviers, il envoya deux disciples :
« Allez au village qui est en face. A l’entrée, vous trouverez un petit âne attaché : personne ne l’a encore monté. Détachez-le et amenez-le.
Si l’on vous demande : ‘Pourquoi le détachez-vous ?’, vous répondrez : ‘Le Seigneur en a besoin.’ »
Les disciples partirent et trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit.
Au moment où ils détachaient le petit âne, ses maîtres demandèrent : « Pourquoi détachez-vous cet âne ? »
Ils répondirent : « Le Seigneur en a besoin. »
Ils amenèrent l’âne à Jésus, jetèrent leurs vêtements dessus, et firent monter Jésus.
A mesure qu’il avançait, les gens étendaient leurs vêtements sur le chemin.
Déjà Jésus arrivait à la descente du mont des Oliviers, quand toute la foule des disciples, remplie de joie, se mit à louer Dieu à pleine voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus…
« Béni soit celui qui vient, lui, notre Roi, au nom du Seigneur. Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux ! »
Quelques pharisiens, qui se trouvaient dans la foule, dirent à Jésus : « Maître, arrête tes disciples ! »
Mais il leur répondit : « Je vous le dis : s’ils se taisent, les pierres crieront. »


Faire remarquer sur le dessin…

Jésus, monté sur un âne, avance vers Jérusalem, entouré par une foule enthousiaste qui l’accueille avec des cris de joie, et l’acclame avec de grandes palmes prises sur les arbres. Certains étalent leurs manteaux par terre, en guise de tapis, sur le chemin où Jésus va passer. Tout au fond, à l’entrée de Jérusalem, d’autres personnes l’aperçoivent et se préparent à l’accueillir, les bras grand ouverts.


Vérités à transmettre

En entrant à Jérusalem Jésus est acclamé pour toute la foule des gens qui L’aiment parce qu’ils ont vu ses miracles et entendu ses enseignements. Il a manifesté tant de bonté et de puissance qu’ils Le veulent pour roi. Avec Lui, il y aura la paix et ils pourront chasser les romains de leur pays !

Oui, Jésus est bien Roi, mais pas à la façon dont ils le conçoivent. La véritable royauté de Jésus est différente : elle « n’est pas de ce monde »… Et, pour l’établir, il faudra la Croix et la Résurrection.

C’est pourquoi la liturgie de ce jour comporte deux phases distinctes :

– la procession que l’on fait en portant des « rameaux » représente le triomphe de l’entrée de Jésus à Jérusalem (Jérusalem, « ville de la Paix », représente le Ciel et le Royaume de Dieu),

– et la messe avec lecture de la Passion de Jésus : quelques jours après cette entrée triomphale, ce Roi sera couronné… d’épines. Après d’innombrables souffrances, Il mourra cloué sur la Croix. Ses ennemis croiront avoir gagné… Mais c’est Jésus qui a gagné : de sa mort va jaillir la victoire.

Il a donné sa vie, sa vie d’homme, pour nous sauver. Mais, étant Dieu, Il a le pouvoir de reprendre sa vie (Jn 10, 18) : Il va ressusciter. Et sa Résurrection nous donne, à nous aussi, la possibilité de ressusciter, de sortir de la mort du péché… à condition que nous prenions le même chemin que Lui.
Puisque Jésus est notre Roi, il faut donc Le suivre, l’honorer, l’acclamer, et même se « dépouiller » pour lui.

Attitudes d’âme à faire partager

Chanter la gloire de notre Roi, notre Seigneur et Sauveur :
– par notre prière,
– par toute notre vie :
Jésus est vraiment le Roi de notre cœur, nous devons toujours L’aimer et bien Lui obéir.


Pour prier

Hosanna au Fils de David !
Bénis soit celui qui vient au nom du Seigneur !
Hosanna au plus haut des cieux ! (Mt 21, 9)

Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain quel abaissement il doit imiter,
Tu as voulu de notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix.
Accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion
et d’avoir part à sa résurrection. (Prière d’ouverture de la messe des Rameaux)