CD/04 – ÉVANGILE POUR LE 4° DIMANCHE DE L’AVENT

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 1, 39-45)

En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint,
et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »


Faire remarquer sur le dessin…

Marie passe le porche de la maison d’Elisabeth : la rencontre de ces deux femmes est remplie d’une joie transparente ! L’évangile nous dit pourquoi : l’irruption de l’Esprit-Saint les illumine de sa lumière.

Marie a un visage rayonnant : elle est toute tournée intérieurement vers Dieu son Seigneur, Il est là, présent, en elle : Dieu, pour se faire homme, l’a choisie pour recevoir d’elle sa vie humaine. Mystère indicible. « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur ! »

« Remplie de l’Esprit-Saint », Elisabeth devine cette présence divine en elle : Marie porte en elle le Sauveur du monde. « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »
Par ces paroles, Elisabeth professe tout le mystère de l’Incarnation, avec une certitude que rien ne pourra ébranler : c’est l’Esprit-Saint qui le lui a révélé.


Vérités à transmettre

Cette scène est, sous la motion du Saint-Esprit, la première révélation du mystère de l’Incarnation : Dieu qui se fait homme pour venir sauver les hommes.

La rencontre de Marie et d’Elisabeth est aussi celle de Jésus et de Jean-Baptiste : celui-ci est tout à coup rempli de l’Esprit-Saint et tressaille d’allégresse dans le sein de sa mère, sanctifié par la seule présence du Sauveur.
C’est le début de sa vocation de « Précurseur » : précéder le Sauveur pour annoncer sa venue, et y préparer les hommes en les appelant à la pénitence pour réparer leurs fautes et changer de conduite, de manière à pouvoir dignement accueillir ce Sauveur.

Attitudes d’âme à faire partager

Adorer Jésus présent dans le sein de Marie : tout petit qu’Il soit encore, Il est vrai Dieu et vrai homme.

Prier la Sainte Vierge avec une grande confiance, en lui demandant de nous aider à bien préparer notre cœur à recevoir son Fils. Car elle est aussi notre Mère, notre Maman du ciel : son plus grand désir est que nous ressemblions toujours mieux à son Fils Jésus, notre modèle.


Pour prier

Venez, Divin Messie,
nous rendre espoir et nous sauver.
Vous êtes notre vie,
Venez, venez, venez.

Vous êtes né pour les pécheurs :
que votre grâce, ô Dieu, dissipe en nous la nuit, la peur !
Seigneur, que votre enfance nous fasse vivre en la clarté.
Soyez notre délivrance.
Venez, venez, venez !