CD/53 – ÉVANGILE POUR LE 32° DIMANCHE DU T.O.

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 20, 27-38)

Des sadducéens – ceux qui prétendent qu’il n’y a pas de résurrection – vinrent trouver Jésus,
et ils l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu’il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère.
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
le deuxième,
puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour femme ? »
Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne se marient pas,
car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection.
Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob.
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »


Faire remarquer sur le dessin…

Une femme est entourée des sept maris qu’elle a eus pendant sa vie sur terre. Plusieurs signes indiquent qu’ils se trouvent au Ciel :
– au-dessus d’eux, deux anges.
– la nuée au-dessous de leurs pieds et au-dessus des anges,
– leurs visages paisibles et heureux, – tous ont des auréoles,
– et pour montrer qu’ils ont désormais, comme Jésus à sa sortie du tombeau, un corps spirituel (1 Co 15, 44), ils sont nimbés d’une silhouette avec de petites ailes, car « ils sont semblables aux anges » (v.36).

Tous ont les mains jointes, signe qu’ils sont en contemplation devant Dieu.


Vérités à transmettre

Le monde futur n’est pas le prolongement de celui-ci (c’est pourquoi on n’aura plus besoin de se marier).

Depuis que la mort a été vaincue par la Résurrection de Jésus, « ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir… ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection. »

Ils ressusciteront avec un corps spirituel (1 Co 15, 44), ils auront part à la vie de Dieu Lui-même : leur bonheur sera de Lui rendre gloire éternellement. « Tous vivent en effet pour lui » (v. 38) : seul, celui qui « vit pour Dieu » vit réellement.

Dieu invite tous les hommes à sa demeure paternelle, car Il désire que tous, nous jouissions avec Lui de la plénitude de la vie dans l’immortalité.

Attitudes d’âme à faire partager

Foi en la Résurrection des corps : celle de Jésus, mais aussi, à la fin du monde, la nôtre.
Désir du Ciel, et faire tout pour y parvenir.


Pour prier

Dieu, qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête,
afin que sans aucune entrave, ni d’esprit ni de corps,
nous soyons libres pour accomplir ta volonté. (prière d’ouverture de ce dimanche)