CD/03 – ÉVANGILE POUR LE 3° DIMANCHE DE L’AVENT

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 3, 10-18)

Les foules lui demandaient : « Que devons-nous faire ? »
Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! »
Des publicains (collecteurs d’impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? »
Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
A leur tour, des soldats lui demandaient : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites ni violence ni tort à personne ; et contentez-vous de votre solde. »
Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Messie.
Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu.
Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s’éteint pas. »
Par ces exhortations et bien d’autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.


Faire remarquer sur le dessin…

Jean-Baptiste, au bord du Jourdain, vêtu de poil de chameau, proclame un « baptême de conversion » (évangile de dimanche dernier) à tous ceux qui viennent l’écouter. Beaucoup veulent recevoir ce baptême avec un réel désir de « changer de vie », de sortir de leurs défauts, de couper avec leur vie de péché.
Mais ils ne savent pas bien ce qu’il faut faire pour cela. « Que devons-nous faire ?  »
Jean leur donne des conseils adaptés à chaque situation : derrière lui, un publicain, un soldat sont venus l’écouter : les conseils ne seront pas les mêmes pour l’un et pour l’autre.

Mais surtout, Jean-Baptiste annonce « Celui qui va venir après lui, qui est plus puissant que lui « : il s’agit du Seigneur Jésus qui, Lui, baptisera « dans l’Esprit Saint et dans le feu » représentés par la colombe et les langues de feu, qu’il indique de sa main, tout en haut du dessin.


Vérités à transmettre

Il y a une différence importante entre le baptême de Jean et celui de notre Seigneur.
Le baptême de Jean donnait le pardon des fautes commises, mais il ne pouvait pas communiquer à l’âme la vie divine, comme le fait le baptême de Jésus.
Pour cela, il fallait d’abord que Jésus, notre Sauveur, soit venu sur la terre et qu’Il soit mort pour nous sur la Croix et qu’il ressuscite : Il a donné sa vie pour nous, et c’est par sa puissance de Dieu qu’Il nous communique sa vie divine, par le sacrement de baptême.
Seul, ce baptême de Jésus nous purifie du péché originel et fait de nous des enfants de Dieu, en nous donnant son Esprit, l’Esprit-Saint, pour nous aider à faire le bien, à vraiment vivre en enfants de Dieu.
« Que devons-nous faire » ? Si nous sommes enfants de Dieu, nous ne pouvons pas faire n’importe quoi : nous devons écouter notre Père, Lui obéir, faire sa volonté, exprimée dans ses commandements. Mais comme il nous arrive, et même souvent, de ne pas être toujours fidèles et obéissants, écoutons bien les conseils de Jean-Baptiste pour nous corriger de nos défauts et changer dans notre vie ce qui ne va pas. Transposer ici pour adapter ces conseils aux enfants (voir plus bas).
Et, pour purifier notre âme et bien nous préparer à la venue de Jésus à Noël, allons demander à Dieu son pardon, qu’Il nous donne par son prêtre dans le sacrement de la réconciliation.

Attitudes d’âme à faire partager

Contrition de nos péchés : pour pouvoir être pardonné, il faut regretter ce que nous avons fait de mal.

Résolution de ne pas recommencer, ce qui est possible, mais seulement avec la grâce de Dieu : la force qu’il nous donne par le sacrement de la réconciliation.


Quels seraient les conseils de Jean-Baptiste pour les enfants ?

Et nous, disent les enfants, que devons-nous faire ? Il leur répond :
Que l’Enfant-Jésus soit toujours votre modèle :
Obéissez tout de suite à vos parents, avec le sourire,
pas de caprices, pas de colères,
soyez bons avec les autres, ne vous disputez pas, ne dites jamais du mal des autres,
dites toujours la vérité, appliquez-vous à votre travail, rendez service…
Et pensez toujours que le Bon Dieu vous voit.