CD/02 – ÉVANGILE POUR LE 2° DIMANCHE DE L’AVENT

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 3, 1-6)

L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode prince de Galilée, son frère Philippe prince du pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias prince d’Abilène,
les grands prêtres étant Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, fils de Zacharie.
Il parcourut toute la région du Jourdain ; il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés,
comme il est écrit dans le livre du prophète Isaïe :
A travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route.
Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les routes déformées seront aplanies ;
et tout homme verra le salut de Dieu.


Faire remarquer sur le dessin…

En bas du dessin, nous voyons Jean-Baptiste en train de baptiser un homme dans le Jourdain : celui-ci a l’air tout heureux de cet acte de purification, d’être pardonné de ses péchés, dégagé du poids de ses fautes. C’est l’illustration de la dernière ligne de cet évangile : « tout homme verra le salut de Dieu ».

Tout en haut, à gauche, une route droite qui conduit vers la lumière : c’est ce à quoi nous devons tendre à chaque instant de notre vie. Une petite flèche indique par quatre schémas les points où nous avons des efforts à faire :

Tout ravin sera comblé,
toute montagne et toute colline seront abaissées ;
les passages tortueux deviendront droits,
les routes déformées seront aplanies.

 


Vérités à transmettre

L’Avent, c’est l’attente du Sauveur, qui va venir à Noël : c’est Lui qui nous arrache au mal et nous donne la force de vivre en Lui ressemblant, pour être un véritable enfant de Dieu. On ne peut pas recevoir Jésus dans notre cœur à Noël sans nous y être préparés en purifiant de notre âme de tout ce qui n’est pas digne de Lui.

Le message de Jean-Baptiste s’adresse à tous : enfants ou grandes personnes, de toutes catégories. En ce temps de l’Avent qui nous prépare à Noël, nous sommes tous concernés par la nécessité de préparer le chemin du Seigneur dans notre âme.

Le temps de l’Avent nous procure toutes les grâces dont nous avons besoin pour cela. Ne laissons pas passer ces grâces : ce sont des dons de Dieu, et nous en avons besoin pour faire des progrès dans le bien.

Attitudes d’âme à faire partager

Un grand désir de vivre en amitié avec Dieu : pour cela, il faut changer ce qui, dans notre vie, n’est pas digne de Lui, s’appliquer à bien faire sa volonté.
Tous, nous avons des efforts à faire sur tel ou tel point, et plus particulièrement sur notre défaut dominant. Par exemple : effort pour obéir, pour dire toujours la vérité, pour être bon avec les autres, pour éviter de dire des méchancetés, pour s’appliquer à son travail, etc.

Tout ravin sera comblé :
Toute montagne et toute colline seront rabaissées :
Les passages tortueux deviendront droits :
Les routes déformées seronts aplanies :
l’égoïsme, les manques d’amour,
les fautes d’orgueil
les fautes contre la vérité,
les manques de douceurs, de délicatesse.

Pour prier

Notre secours est dans le nom du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre. (Ps 123, 8)

Détourne ton visage de mes fautes, Seigneur, efface tous mes péchés.
Ne me rejette pas loin de ta face, ne me retire pas ton Esprit saint. (Ps 50, 11.13)