CD/16 – ÉVANGILE POUR LE 1° DIMANCHE DE CARÊME

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 4, 1-13)

Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert
où, pendant quarante jours, il fut mis à l’épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.
Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »
Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre. »
Le démon l’emmena alors plus haut, et lui fit voir d’un seul regard tous les royaumes de la terre.
Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m’appartient et je le donne à qui je veux.
Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras. »
Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ;
car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l’ordre de te garder ;
et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
Jésus répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.


Faire remarquer sur le dessin…

Le dessin n’illustre que la deuxième tentation : Jésus se trouve au sommet d’une haute montagne, dominant de magnifiques palais, représentant « tous les royaumes de la terre. »
Mais une seule parole de Lui : « Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras », renverse le démon… qui n’acceptera jamais d’adorer Dieu.


En prenant notre humanité, Jésus a voulu vivre pleinement notre condition d’homme : c’est pourquoi il a accepté de se laisser tenter par le démon : par là, Il nous montre comment réagir en face de la tentation à laquelle nous sommes ou nous serons tous confrontés, à un moment ou à un autre de notre vie.
Bien savoir aussi que la tentation n’est pas le péché : « sentir n’est pas consentir ». Le péché commence lorsque notre volonté cède à la tentation.

Vérités à transmettre à partir des réponses de Jésus aux trois tentations

Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre… Cette affirmation est plus complète dans l’évangile de saint Matthieu : … mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
Le pain est la nourriture du corps : elle nous est nécessaire, mais elle ne suffit pas à nourrir un homme dans sa totalité. Car nous sommes corps et âme : s’il faut nourrir le corps, il faut aussi nourrir l’âme. Cette nourriture spirituelle nous est tout aussi nécessaire : nous la trouvons dans la Parole de Dieu écoutée à la messe du dimanche, et dans notre prière personnelle par la lecture de l’évangile.

Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras.
C’est le tout premier commandement, le premier devoir de l’homme devant Dieu : reconnaître notre dépendance devant Lui. Nous l’accomplissons dans la prière et l’adoration.

Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu.
Ce n’est pas à moi d’imposer à Dieu ma petite volonté, de quelque façon que ce soit. Mais je dois renoncer à ma volonté propre et me soumettre à ce qu’Il veut pour moi, même si ce n’est pas cela que je voudrais. Cette soumission de ma volonté à celle de Dieu, qui est comme le prosternement de l’âme, c’est l’obéissance.

Attitudes d’âme à faire partager

Adoration : « C’est Lui seul que tu adoreras ». L’adoration est notre meilleur rempart contre la tentation.
Dans les tentations :

– on ne peut résister au démon tout seul : appeler Jésus et Marie à l’aide en intensifiant la prière.
– éviter de « discuter » avec le démon (comme Eve au Paradis terrestre),
– éviter aussi les occasions dangereuses,
– s’entraîner à résister aux petites tentations pour pouvoir résister aux grandes (l’esprit et la pratique du sacrifice permettent aussi de résister à la tentation).


Pour prier

Accorde-nous, Dieu tout-puissant, tout au long de ce Carême,
de progresser dans la connaissance de Jésus-Christ
et de nous ouvrir à sa lumière par une vie de plus en plus fidèle. (prière d’ouverture de ce dimanche)