BD/52 – ÉVANGILE POUR LE 31° DIMANCHE DU T.O.

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Mc 12, 28-34)

Un scribe qui avait entendu la discussion, et remarqué que Jésus avait bien répondu, s’avança pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.
Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.


Faire remarquer sur le dessin…

Tout en bas du dessin, un animal – un agneau – étendu sur un bûcher, en train de brûler. A côté du bûcher, un grand encensoir, où l’on brûle de l’encens qui dégage une bonne odeur : cette fumée d’encens représente notre prière qui monte vers Dieu.
Cet ensemble est un sacrifice de la loi ancienne, qui avait pour but d’être agréable au Seigneur.
Ce bûcher, avec l’agneau qui se consume et l’encens, est le point de départ d’un long chemin, jalonné (à gauche) d’une grande borne comme on en voit au bord des routes. Sur cette borne, un grand 1, le premier commandement. Au dessous, l’indication pour suivre la route : « Aimer DIEU, aimer son PROCHAIN ». Sur la borne, s’appuie un homme, de dos : il regarde le bout du chemin marqué d’une grande pancarte : ROYAUME DE DIEU.


Vérités à transmettre

Le tout premier sacrifice, au début de l’humanité, fut l’offrande d’Abel. C’est le modèle du sacrifice dans tout l’Ancien Testament. Toutefois, peu à peu, la notion de sacrifice s’est affinée, intériorisée…
Jésus, enfin, est venu nous apprendre la vraie signification du sacrifice : c’est s’offrir soi-même à Dieu en sacrifice d’agréable odeur : « aimer Dieu de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force… et aimer son prochain comme soi-même« . Car l’amour de Dieu est inséparable de l’amour du prochain.

Attitudes d’âme à faire partager

Amour de Dieu, qui se manifeste dans la piété, la prière, la confiance, mais aussi dans la soumission en toutes circonstances à sa volonté (obéissance).

Amour des autres (le prochain) « comme soi-même » : rendre service, être attentif à ce qui peut faire plaisir, douceur, patience… délicatesse dans les gestes, les paroles…


Pour prier

Dieu est Amour, et celui qui demeure dans l’amour
demeure en Dieu, et Dieu en Lui. (1 Jn 4 16)

Mes petits enfants, aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
A ceci on reconnaîtra que vous êtes mes amis : si vous vous aimez les uns les autres.
(Jn 13,34-35)

Tout ce que vous aimeriez qu’on vous fasse, faites-le aux autres… (Mt 7, 12)