BD/01 – ÉVANGILE POUR LE 1° DIMANCHE DE L’AVENT

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Mc 13, 33-37)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue :

« Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment.
Il en est comme d’un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller.
Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin.
Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis.
Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »


Faire remarquer sur le dessin…

Le maître de la maison (qui est-ce ? le Seigneur…) : il revient de voyage et s’apprête à ouvrir la porte.
Que va-t-il trouver ? Un portier qui dort, comme en bas ? Un portier qui veille, comme en haut ?
On ne sait pas quand le maître de maison va revenir : ce sera prévenir, subitement
C’est pourquoi il y a des pendules à plusieurs heures, comme dans l’évangile


 Vérités à transmettre

Ce passage d’évangile se situe après le dimanche des Rameaux, quelques jours avant la Passion : Jésus parle longuement de la fin du monde à ses apôtres
Les apôtres (et nous !) voudraient savoir quand et où ça se passera.
La réponse est simplement de rester vigilant (= être attentif à tout moment).
L’Avent est le temps d’une triple attente du Seigneur : Jésus attendu dans l’Ancien Testament, Jésus attendu dans nos âmes, Jésus attendu à la fin du monde. D’où le choix de ce passage pour le 1er dimanche de l’Avent (B).

On est sûr qu’il y aura une fin du monde.
On est sûr aussi que chacun va mourir un jour.
Mais on ne sait « ni le jour ni l’heure » :
le soir ? à minuit ? au chant du coq (à la fin de la nuit) ? le matin ?

Attitudes d’âme à faire partager

Être prêt à paraître devant Dieu,
c’est-à-dire vivre tous les jours sous le regard de Dieu en cherchant à toujours faire sa volonté.

Remarque : si nécessaire, rassurer l’enfant qui ne voudrait plus se coucher pour « veiller » ! Une fois qu’il a dit bonsoir à Jésus et à Marie, il doit aller dormir et c’est son cœur qui va veiller. Mais le matin au réveil, qu’il offre son cœur à Jésus.

Pendant l’Avent, être attentif à la présence de Dieu et à préparer son cœur à recevoir les nombreuses grâces que Jésus veut déposer dans nos âmes à l’occasion de sa venue à Noël.


Pour prier

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons. Garde-nous quand nous dormons.
Nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix.

(antienne des Complies pour le cantique de Siméon)

Je garde toujours le Seigneur devant mes yeux.
Il se tient près de moi, et mon cœur est dans la joie. (Psaume 15, 3)

Le Seigneur est dans son temple saint,
le Seigneur a son trône dans le Ciel.
Ses yeux sont attentifs aux humbles,
son regard examine les enfants des hommes. (Psaume 10, 4)