AF/03 – ÉVANGILE POUR LA FÊTE DE SAINTE MARIE, MÈRE DE DIEU

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 2, 16-21)

Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
Et tout le monde s’étonnait de ce que racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.


La liturgie du 1er janvier célèbre en réalité trois fêtes : l’octave de la Nativité, la fête de Marie Mère de Dieu et la Circoncision du Seigneur, rite de la religion juive correspondant chez nous au baptême.
L’évangile de ce jour met l’accent sur Noël et la Circoncision ; le chant d’entrée et les oraisons mettent en lumière la maternité virginale de Marie et sa dignité de Mère de Dieu.

Faire remarquer sur le dessin…

Les bergers, prévenus par les anges, arrivent à la grotte et « découvrent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire », entouré de l’âne et du bœuf.
Parmi les bergers, représentés en santons de Provence, on voit le tambourinaire, une femme apportant un fagot de bois sur les épaules, la marchande de poissons avec son panier, et le « ravi » à genoux, en contemplation devant l’Enfant Jésus, ayant près de lui un petit agneau.
Marie est toute recueillie, elle aussi en contemplation, retenant tous ces événements et les méditant dans son cœur.


Vérités à transmettre

« Par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme… » (Credo).
C’est de Marie que Jésus a reçu son humanité : d’une part, Il est vraiment Fils de Dieu (vrai Dieu), d’autre part Il est vraiment fils de Marie (vrai homme).
« Parce qu’elle a porté en son sein le Fils de Dieu, qu’elle Lui a donné son corps d’homme, Marie est vraiment Mère de Dieu »
(concile d’Éphèse – 431)

« Jésus vrai Dieu et vrai homme » : cette vérité fait partie de notre foi chrétienne.

Attitudes d’âme à faire partager

Une grande dévotion à Marie : Mère de Jésus, elle est aussi notre Mère.
• Elle seule peut nous former à la ressemblance de son Fils, à son image.
• Elle nous protège et nous fortifie contre les tentations.
• Elle nous obtient la grâce de la persévérance.
• Elle nous assiste à notre dernière heure, et nous introduit au Ciel.

Écoutons-la toujours.
Que nous dit-elle ? « Faites tout ce qu’Il (Jésus) vous dira » (Noces de Cana).

Suivons son exemple : « Je suis la servante du Seigneur »


 Pour prier

Nous te saluons, Mère très sainte : tu as mis au monde le Roi
qui gouverne le ciel et la terre, pour les siècles sans fin. (chant d’entrée)

Tu es l’origine de tous les biens, Seigneur, et Tu les mènes à leur plein développement.
Puisque cette fête de Marie, Mère de Dieu, nous fait célébrer notre salut dans son germe,
Donne-nous la joie d’en recueillir tous les fruits. Par Jésus, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne pour le siècles des siècles. Amen. (Prière sur les offrandes)


Le Nouvel An civil commence aujourd’hui : il est bon de se mettre plus particulièrement sous la protection de Dieu et de Marie pour l’année qui s’ouvre.