CD/14 – ÉVANGILE POUR LE 8° DIMANCHE DU T.O.

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 6, 39-45)

Jésus leur dit encore en parabole :

Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.

Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ?

Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.

Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit. Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces.

L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.


Faire remarquer sur le dessin…

Ce dessin illustre la parabole « la paille et la poutre » :

– dessin du haut : un homme fait remarquer à son voisin qu’il a une paille dans l’œil…

– dessin du bas : à son tour le voisin, avec un grand sourire, montre au premier la poutre qui obstrue son œil !

 

Idées/force sur lesquelles vous appuyer. À développer selon l’auditoire.

 

Vérités à transmettre

C’est toujours facile de voir l’imperfection chez le prochain ! Mais cela m’autorise-t-il à le blâmer, à lui faire la leçon ? Attention, moi non plus, je ne suis pas parfait.

Tout jugement critique envers le prochain est une faute contre la charité : Dieu seul peut juger en toute justice, et le pouvoir de juger n’appartient qu’à Lui. Pas à nous !

C’est facile de voir les défauts chez les autres, mais beaucoup plus difficile de voir les siens.

On est toujours plein d’indulgence pour soi-même, et sévère pour les autres… C’est l’inverse qu’il faut faire.

On compte sur la miséricorde de Dieu ? On ne l’obtiendra que si on l’a exercé avec son prochain.

 

Attitudes d’âme

Humilité : Demandons à Dieu la grâce de voir nos propres défauts, tout ce qu’il y a à corriger en nous, et de savoir reconnaître nos torts.

Bienveillance : demandons à Dieu la grâce d’un cœur bon, compréhensif pour les difficultés des autres. Plutôt que de les accuser, apprenons à les excuser.

Miséricorde : compassion, indulgence, pardon. Tout le contraire de la sévérité !

 

Pour prier

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.

Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés.

Ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.

Pardonnez, et vous serez pardonnés. (Lc 6 36-37)