AD/09 – ÉVANGILE POUR LE 3° DIMANCHE DU T.O.

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Mt 4,12-23)

Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe :
« Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée, toi le carrefour des païens :
le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays de l’ombre et de la mort, une lumière s’est levée ».
A partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. »
Comme il marchait au bord du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans le lac : c’étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
Plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans leur barque avec leur père, en train de préparer leurs filets. Il les appela.
Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.
Jésus, parcourant toute la Galilée, enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.


Faire remarquer sur le dessin…

Jésus se trouve au bord du lac et voit deux barques : les pêcheurs sont en train de jeter leurs filets.
Dans la première barque, deux frères, Simon et André ; dans l’autre, un peu plus loin, deux autres frères, Jacques et Jean, avec leur père. D’un geste de sa main droite, Jésus appelle ceux de la première barque, Pierre et André : « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes ».


Vérités à transmettre

Au moment de cet appel des quatre premiers disciples, ceux-ci connaissent déjà bien Jésus. Leur première rencontre date du jour où André et Jean, étant au bord du Jourdain avec Jean-Baptiste, voient Jésus passer. Jean-Baptiste le leur présente ainsi : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde… » Quittant alors Jean-Baptiste, ils suivent Jésus (Jn 1, 29-34). Puis André fait venir son frère Simon, et Jean, son frère Jacques (Jn 1, 40-42). Ils ont ensuite assisté à plusieurs miracles, dont les Noces de Cana (Jn 2, 1-11) et la première pêche miraculeuse (Lc 5, 4-11). Ils ont eu le temps de découvrir qui était Jésus : maintenant, ils lui font entièrement confiance. Et ils quittent tout pour le suivre (Mt 19, 27).

Jésus les appelle pour faire d’eux des « pêcheurs d’hommes » (v. 19). Après les avoir formés pendant trois ans et avant de quitter cette terre, Il va les envoyer en mission : « Allez donc enseigner toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur enseignant à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. » (Mt 28, 19). Leur mission, c’est donc de Le faire connaître à tous les hommes, leur apporter la « Bonne Nouvelle » du salut, leur montrer le chemin du Ciel, pour que tous ceux qui croiront en Lui puissent recevoir le baptême et ainsi aller au ciel (Mc 16, 15-16).

Et maintenant que les apôtres sont morts depuis longtemps, qui les remplace ? Les prêtres.
Eux aussi, Jésus les appelle à Le suivre, à Lui donner toute leur vie, pour continuer son œuvre : Le faire connaître comme l’unique Sauveur de tous les hommes, parce qu’Il a donné sa vie pour nous.
Les prêtres continuent l’œuvre de Jésus en renouvelant le sacrifice de la messe, en nous communiquant la vie de Dieu par les sacrements, en nous apprenant à vivre en enfants de Dieu (éviter le mal et faire le bien).

Attitudes d’âme à faire partager

Respect pour les prêtres : ils tiennent la place de Jésus. Leur rôle est irremplaçable : eux seuls peuvent célébrer la messe et nous communiquer la vie de Dieu. Écoutons-les comme nous écouterions Jésus s’il était encore parmi nous. Il faut aussi beaucoup prier pour les prêtres.

Prière pour les vocations (ce qui veut dire « appel ») : demander au Seigneur qu’Il envoie des ouvriers à sa moisson (Mt 9, 38). Que les jeunes qui entendent l’appel de Jésus Lui répondent généreusement, en disant, comme le jeune Samuel : « Me voici ! » (1 Sa 3, 4).


 

Pour prier

Je suis la servante du Seigneur : qu’il me soit fait selon ta parole. (Lc 1, 38)

Notre Père… que ton Nom soit sanctifié, que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel…