AD/39 – ÉVANGILE DU 18° DIMANCHE DU T.O.

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Mt 14, 13-21)

Jésus il partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied.
En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de pitié envers eux et guérit les infirmes.
Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et il se fait tard. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter à manger ! »
Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. »
Jésus dit : « Apportez-les moi ici. »
Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule.
Tous mangèrent à leur faim et, des morceaux qui restaient, on ramassa douze paniers pleins.
Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.


Faire remarquer sur le dessin…

Trois étapes dans ce récit. De haut en bas :

1 – Quelques apôtres amènent devant Jésus un jeune garçon portant une corbeille contenant cinq pains et deux poissons. Les yeux levés vers le ciel (vers Dieu son Père, de qui vient toute bénédiction), Jésus bénit ces pains. Au fond, on devine la foule assise pas petits groupes.
2 – Ensuite, les apôtres partent dans toutes les directions, les bras chargés de pains et de poissons, pour les distribuer à la foule.
3 – Enfin, après que tous eurent mangé à leur faim, le jeune garçon s’émerveille devant les douze corbeilles pleines des pains qui restent (la douzième est cachée derrière !).


Vérités à transmettre

La multiplication des pains est un grand miracle qui manifeste pleinement que Jésus est Dieu.
Mais ce miracle en annonce un plus grand encore, qui aura lieu un an après : l’institution de l’Eucharistie.

– Par la multiplication des pains, Jésus a nourri les corps.
– Par son Eucharistie, il nourrit nos âmes pour la vie éternelle.

Dans l’Eucharistie, sous l’apparence du pain et du vin, Jésus est présent tout entier, avec son Corps, son Sang, son Âme et sa Divinité : Il veut rester avec nous pour nourrir notre âme, lui donner les forces dont elle a besoin et ainsi la préparer à la vie du Ciel.

Jésus se donne à nous en nourriture, par amour pour nous : ce don total de Lui-même va se réaliser le Vendredi saint par son sacrifice sur la Croix ; et ce sacrifice se renouvelle à chaque messe, jour après jour, jusqu’à la fin du monde.

Attitudes d’âme à faire partager

Foi en la divinité de Jésus, manifestée par le miracle de la multiplication des pains.
Foi dans l’Eucharistie annoncée par ce miracle : Jésus réellement présent sous les apparences du pain et du vin.
Confiance en la Providence : Dieu sait de quoi nous avons besoin. Lui-même prend soin de nous.
Reconnaissance pour tous les bienfaits de Dieu.

Pour prier

Les yeux sur toi, tous, ils espèrent : tu leur donnes la nourriture au temps voulu ;
Tu ouvres ta main, tu rassasies avec bonté tout ce qui vit. (Ps 144, 15-16)

Je suis le Pain de la Vie.
Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim, celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif. (Jn 6, 35)

Je suis le Pain Vivant qui est descendu du Ciel : celui qui mange de ce Pain vivra éternellement.
Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour le monde ait la vie. (Jn 6, 51)

Ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment une boisson :
celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en Moi et Moi en lui. (Jn 6, 56-57)