AD/01 – ÉVANGILE POUR LE 1° DIMANCHE DE L’AVENT

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Mt 24, 37-44)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue :
« L’avènement du Fils de l’homme ressemblera à ce qui s’est passé à l’époque de Noé.
A cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche.
Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’au déluge qui les a tous engloutis : tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme.
Deux hommes seront aux champs : l’un est pris, l’autre laissé.
Deux femmes seront au moulin : l’une est prise, l’autre laissée.
Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra.
Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »


Faire remarquer sur le dessin…

Tout en bas du dessin, Jésus annonce à ses disciples ce qui doit se passer à son retour à la fin des temps. Ce qu’il leur dit est évoqué dans les trois images au-dessus. De haut en bas :

– les scènes de la vie de tous les jours : on mange, on boit, on fait la fête…
– l’Arche de Noé où sont déjà entrés les animaux, et où Noé entre à son tour.
– la pluie du déluge qui a tout englouti, sauf l’Arche…

Avec ce dimanche s’ouvre une nouvelle année liturgique, dont la première étape est le temps de l’Avent, caractérisé par l’attente du Sauveur : l’Église nous invite à nous préparer à sa venue. En réalité, il y a trois venues de Jésus :

– sa venue sur la terre il y a 2000 ans, événement déjà passé ;
– sa venue dans nos âmes chaque jour ;
– sa venue dans la gloire, à la fin des temps, lorsqu’Il viendra pour juger le monde avec Justice, rendant à chacun ce qu’il mérite, selon le bien ou le mal qu’il aura fait.

Sur ce triple avènement du temps de l’Avent, voir le document le temps de l’Avent : l’attente du Sauveur.

Pour vivre l’Avent jour après jour avec les enfants : l’Avent, un temps pour préparer Noël.


Vérités à transmettre

L’évangile de ce jour est centré sur le retour du Seigneur à la fin des temps. Personne ne sait quand il aura lieu. Il en est de même pour l’heure de notre mort. D’où cet avertissement pressant de Jésus : « Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » (v. 44)
Pourquoi est-ce si important de se tenir prêt ? – Parce que c’est au moment de notre mort que Dieu nous demandera compte de toute notre vie (« jugement particulier« ). Et ce jugement sera définitif.
Lorsque Jésus reviendra à la fin des temps, ce sera pour juger le monde entier avec justice (« jugement général« ), rendant publiquement à chacun ce qu’il mérite, selon le bien ou le mal qu’il aura fait.

Il est donc très important de bien se préparer à notre rencontre avec le Seigneur, qui aura lieu juste après la mort : vivons donc, non pas de façon insouciante comme dans l’histoire des gens avant le déluge, mais en ayant conscience que cette vie sur la terre n’est que provisoire, qu’elle n’est pas définitive.
La « vraie vie » sera la « vie du ciel », après notre mort : c’est cette vie qu’il faut bien préparer.

Attitudes d’âme à faire partager

Désirer de tout son cœur la venue de Jésus, qui vient nous sauver en nous apprenant à faire la volonté de Dieu et en nous donnant la force de le faire.

Se préparer à la rencontre avec Lui en vivant comme Il nous en a donné l’exemple.

Vivre avec Lui à l’intérieur de notre cœur, par la prière et en faisant tout avec amour.


Pour prier

Vers Toi, Seigneur, j’élève mon âme : mon Dieu, je me confie en Toi.
Je n’aurai pas à en rougir. De tous ceux qui T’attendent, aucun ne sera déçu.
Montre-moi ton chemin, Seigneur, apprends-moi à le suivre,
dirige-moi dans ta vérité, enseigne-moi, car Tu es le Dieu qui me sauve. (Ps 24, 1-5)

Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés
par le renouvellement de votre intelligence pour discerner quelle est la volonté de Dieu :
ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. (Rm 12, 2)