33 – EXAMEN DE CONSCIENCE : PRÉPARER SA CONFESSION (conseils pratiques)

Pour aider un enfant à bien faire son examen de conscience avant sa confession
(pour les toutes premières fois, la maman pourra éventuellement aider discrètement).

Voir sur ce sujet une trame pour l’examen de conscience à la prière du soir.


Depuis mon baptême, je suis un enfant de Dieu : je suis appelé à aller au Ciel plus tard, quand Dieu m’appellera auprès de Lui, pour Le voir et être toujours heureux. Le Ciel, c’est la maison des enfants de Dieu.

Je suis sur la terre, justement, pour me préparer à la vie du Ciel.
Pour cela, j’ai un modèle c’est Jésus, qui m’a donné l’exemple de tout ce qu’il faut faire pour être l’enfant de Dieu. C’est à Jésus que je veux ressembler.

Est-ce que j’ai toujours été fidèle ?

1 – Pour préparer l’examen de conscience

D’abord, faire silence et se mettre en présence de Dieu

Je suis le Dieu tout-Puissant : marche en ma Présence, et sois parfait. (Gn 1, 1)

Ensuite, je demande au Saint-Esprit et à la Sainte Vierge de m’aider à bien voir clair dans mon âme, et d’être vrai avec moi-même.

 

2 – Examen de conscience

Avec Dieu

Ai-je fait ma prière ? le matin, le soir ?
Est-ce que je prie vraiment avec attention et amour ?
Est-ce que je pense que je suis devant le Roi du Ciel : silence ? bonne tenue ?

Est-ce que je pense que Dieu, Lui, ne m’oublie jamais ? qu’Il m’aime ?
Est-ce que je pense aussi à Lui, de temps en temps, dans la journée ?

Avec Papa et Maman

Est-ce que j’ai été gentil, affectueux ? – poli ou insolent ?
Ai-je toujours obéi ? Tout de suite ? Ou ai-je attendu que maman se fâche ?
Ai-je obéi avec le sourire, ou en traînant les pieds, en grognant, en faisant
du « mauvais esprit » ?

En classe

Est-ce que j’ai bien écouté la maîtresse ?
Est-ce que j’ai été sage, ou je me suis excité ?

Avec les autres (frères, soeurs, cousins, amis)

Est-ce que je me suis disputé ?
Est-ce que j’ai dit des choses méchantes ? exprès, pour faire de la peine ?
Est-ce que j’ai voulu avoir la meilleure place, ou l’ai-je laissée aux autres ?
Est-ce que j’ai voulu être le chef et commander (dans les jeux ) ?
Est-ce que j’ai été bon joueur, ou ai-je boudé si je n’ai pas gagné au jeu ?
Est-ce que j’ai voulu avoir toujours raison, ou ai-je su reconnaître mes torts ?
Est-ce que j’ai été jaloux des autres ? j’ai eu envie de leur faire du mal ?
Est-ce que j’ai accepté de prêter mes affaires ?
Est-ce que j’ai aidé celui qui était en difficulté ? ou j’ai fait comme si je ne voyais pas ?
Est-ce que je me suis moqué de quelqu’un ?
Est-ce que j’ai accepté d’aller lui demander pardon ?

Pardon ou vengeance

Si quelqu’un m’a fait du mal, est-ce que je lui ai pardonné ?
Ou ai-je cherché à rendre le mal pour le mal ( me venger) ? Lui ai-je gardé rancune ?

Vol

Est-ce que j’ai pris ce qui est à quelqu’un d’autre ?
Est-ce que je l’ai rendu ? en bon état ? est-ce que je suis décidé à le faire ?

Médisance

Est-ce que j’ai rapporté ? Est-ce que j’ai dit du mal des autres ?

Avec moi-même

Bonté ou égoïsme

Est-ce que je me suis occupé d’abord de moi, de mes affaires,de ce qui me plaît ?
Ou ai-je cherché à faire plaisir aux autres avant de m’occuper de moi ?

Simplicité, ou vanité, coquetterie

Est-ce que je me suis trop regardé(e) dans la glace, content(e) de moi ?

Humilité ou orgueil

Est-ce que je me crois le meilleur ? Est-ce que je me suis vanté ?
Est-ce que j’ai cherché à me faire remarquer, me faire admirer ? Parler fort, faire le fanfaron, m’exciter, voir si on me regarde ?

Vérité ou mensonge

Est-ce que j’ai toujours dit la vérité ? toute entière ?
Ou ai-je caché quelque chose pour ne pas me faire gronder ?
Ou ai-je menti (dire exprès quelque chose de faux ) ?
Est-ce que j’ai eu le courage d’aller avouer ce que j’ai fait de mal à maman? (ou, en classe, à la maîtresse…)

Douceur ou colère

Est-ce que je me suis mis en colère ? Souvent ?

Courage ou Paresse

Est-ce que j’ai été courageux quand je me fais mal, ou douillet, cherchant à me faire plaindre pour un bobo ?
Est-ce que j’ai été paresseux :

pour me lever le matin ?
pour ranger mes affaires ?
pour aider papa ou maman ?
pour autre chose ?
Dans mon travail de classe, est-ce que je me suis bien appliqué à mon travail ? (devoirs, leçons )

Sobriété ou gourmandise

Est-ce que j’ai été gourmand ? fait le difficile ?
refusé de manger de ce que je n’aime pas, ou trop mangé de ce que j’aime ?
Est-ce que j’ai fait des sacrifices, en me privant de quelque chose que j’aime,
ou en mangeant ce que je n’aime pas sans faire de grimaces, avec le sourire ?

Gaspillage

Est-ce que j’ai gaspillé : nourriture, matériel de classe, de dessin, outils, etc.

Discrétion ou curiosité

Est-ce que j’ai été curieux, en cherchant à savoir ce qui ne me regarde pas ?

Grossièreté

Est-ce que j’ai dit des gros mots ?
Est-ce que j’ai pris plaisir à dire des choses sales, avec des camarades,
ou est-ce que je les ai quittés pour ne pas les entendre ?

Pureté ou impureté

Est-ce que j’ai manqué à la pudeur, au respect de mon corps,
ou fait des choses où je n’aurais pas voulu que maman me voie ?

Envie et jalousie

Est-ce que je sais me contenter de ce que j’ai,
ou est-ce que je veux toujours autre chose que ce que j’ai ? Faut-il toujours que je réclame quelque chose en plus ? En grognant, en n’étant jamais content ?

Je peux noter sur une petite feuille de papier
ce que je veux dire au prêtre qui va me confesser
(après je la détruirai, car mes péchés seront pardonnés !)

Je remercie Dieu pour ce que j’ai fait de bien, car c’est avec sa grâce que j’ai pu le faire.

Je lui demande pardon du fond de mon cœur pour ce que j’ai fait de mal, parce qu’alors c’est que je ne l’ai pas écouté.

Si je n’ai pas le regret du mal que j’ai fait, je ne peux pas obtenir le pardon de Dieu.

Je peux dire dès maintenant un bel acte de contrition pour me préparer à le dire à la fin de ma confession.

 

 

ACTE DE CONTRITION

Mon Dieu, mon Père, 
j’ai un très grand regret de Vous avoir offensé, 
parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, 
et que le péché Vous déplaît.

Je prends la ferme résolution,
avec le secours de Votre sainte Grâce, 
de ne plus Vous offenser et de faire pénitence.

 

Autres prières de contrition

Tu fermes les yeux sur les péchés des hommes,
Seigneur, pour les amener à la pénitence ;
et Tu leur pardonnes, parce que Tu es le Seigneur, notre Dieu

(Sagesse 11, 25)

Aie pitié de moi, Seigneur, car je suis sans force : guéris-moi.
Reviens, Seigneur, et délivre mon âme (du mal),
sauve-moi à cause de ta miséricorde.

(Psaume 6, 3-5)