32 – VACANCES ET VIE DE FAMILLE (conseils pratiques)

Les temps de vacances sont une occasion privilégiée de se retrouver en famille… et entre nous et Dieu.


Les vacances ! …Des semaines, des mois à l’avance, on en rêve… On les prépare, on forme des projets : voyage, promenades, activités diverses que l’on ne peut faire pendant le reste de l’année.

C’est le temps d’une détente bien nécessaire, après l’effort de toute une année de travail.
On goûte un sentiment de liberté : on n’a plus les contraintes des conduites de classe, ni d’horaires.

En contrepartie, on a la charge des enfants toute la journée : il nous revient alors de diriger nous-mêmes l’ensemble de leurs activités (en fonction de leur âge, bien sûr).

Détente et vie de famille

Les plus petits sont tout heureux de pouvoir, simplement, aller barboter au bord de l’eau ou à la plage.
Mais au fur et à mesure qu’ils grandissent, ils auront besoin d’activités plus « structurées », (camps de louveteaux, scouts ou autres, séjours de langues…), ou plus performantes (randonnées en montagne, voile, spéléo, tennis, etc…).

Dans tous les cas, l’aspect primordial de cette période est incontestablement la possibilité de se retrouver tous ensemble en famille, parents et enfants, pendant une partie au moins de ce temps de vacances et de « vivre en famille », tout simplement.

La présence du père à la maison va lui permettre, en partageant les activités des enfants, non pas de les « occuper », mais – beaucoup mieux – de les former, les entraîner, les « grandir », … en un mot, de les « élever ».

Depuis le château de sable jusqu’à l’escalade en montagne ou le bateau, en passant par les promenades en vélo, l’observation des fleurs ou des insectes sur le chemin, une crapette, une partie de dames ou d’échecs… ces activités vécues « avec Papa » ont pour l’enfant – et à tous les âges – une saveur infiniment précieuse, inoubliable.
Ce sont là des moments privilégiés.

Ce peut être un temps d’enrichissement pour tous et pour chacun : les enfants sont heureux de retrouver leur père, et de sentir la cohésion d’une famille unie : ils en ont tellement besoin.
Pour les parents, c’est l’occasion d’un contact avec chacun des enfants, sous un jour différent du reste de l’année. Ces moments sont précieux pour nous aider à mieux le connaître…

Mais pour que ces vacances soient réussies, qu’elles soient « bonnes », il y faudra certaines conditions. Liberté n’est pas « anarchie » : si l’on change de cadre, si l’organisation matérielle des vacances est souvent synonyme de détente, ce n’est pas pour autant que cette période doit être exempte de quelques règles de base qui se résument en un mot :

Vivre sous le regard de Dieu

Ceci ne veut pas dire, bien sûr, de rester en prière ou en lévitation toute la journée ! …
Il s’agit, tout au contraire, d’imprégner, en quelque sorte, toutes nos actions de la journée de ce sentiment de la Présence de Dieu, de son regard continuel sur nous :

Du haut du Ciel, le Seigneur regarde les enfants des hommes,
pour voir s’il est quelqu’un de sage, quelqu’un qui cherche Dieu. (Ps 13, 2)

ce qui nous amènera tout naturellement à Lui offrir ce que nous faisons, à le faire bien, à y mettre tout notre amour, notre bonne volonté :

Que vous mangiez, que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. (1 Co 10, 31)

Ce sentiment de la Présence de Dieu nous conduira aussi à Lui demander son aide pour ce qui nous paraît trop lourd, à nous soutenir dans les difficultés, à nous protéger dans les dangers, à toujours garder une confiance inébranlable en sa Providence.

Je garde toujours le Seigneur devant mes yeux,
Il se tient près de moi, je ne tomberai pas.
C’est pourquoi mon coeur est dans la joie. (Ps 15, 8-9)

Former nos petits à cette manière d’être, cette manière de vivre ne présente aucune difficulté.

Cela leur est comme naturel : c’est l’âge de la parfaite confiance, ils n’y ont donc aucune peine.
Cela demande seulement que nous en vivions déjà nous-mêmes.

Et si l’on a pris soin de développer ces facultés en temps voulu (dès 2/3 ans), cela leur restera toute leur vie. Ainsi, ne manquons aucune occasion de continuellement faire remonter notre coeur, notre pensée, vers le Seigneur qui nous a tout donné.

Ce temps des vacances y est particulièrement favorable.


Voir aussi  de la création à la louange de Dieu.