18 – LES SACRAMENTAUX (formation)

À la différence des sacrements, institués par Jésus-Christ Lui-même, les sacramentaux sont des rites symboliques établis et consacrés par l’Église pour signifier et produire (comme les sacrements) des effets spirituels.

Qu’est-ce qu’un sacramental ?

A la différence des sacrements, institués par Jésus-Christ Lui-même, les sacramentaux sont des rites symboliques établis et consacrés par l’Église pour signifier et produire (comme les sacrements) des effets spirituels.

Les sacramentaux sont des signes sacrés, institués par l’Église, dont le but est de préparer les hommes à recevoir le fruit des sacrements, et de sanctifier les différentes circonstances de la vie.

Ils comportent toujours une prière, souvent accompagnée d’un signe déterminé, comme l’imposition de la main, le signe de la Croix, l’aspersion d’eau bénite (qui rappelle le Baptême).
(CEC 1677-1668)

Ils ne confèrent pas la grâce de l’Esprit Saint à la manière des sacrements, mais par la prière de l’Eglise, ils préparent à recevoir la grâce et disposent à y coopérer. (CEC 1670)

« Ils disposent les fidèles à recevoir l’effet principal des sacrements, et les diverses circonstances de la vie sont sanctifiées » (Constitution sur la sainte Liturgie § 60).

Comme les sacrements, mais à un degré moindre, ils sont source de grâces : loin de les négliger, comprenons l’importance de les RECEVOIR AVEC FOI.

Par exemple :

Le cierge bénit de la Chandeleur, que l’on emporte à la fin de la messe, est une protection pour la maison et pour ses habitants, on peut l’allumer en cas de gros orage, ou si quelqu’un est très malade.

L’imposition des Cendres nous obtient de vivre le Carême dans l’esprit de ce temps liturgique : pénitence, conversion du cœur, approfondissement de notre union à Dieu par la soumission à sa volonté.

L’eau bénite, que nous prenons en entrant dans une église, pour la messe, purifie notre cœur et nous dispose à être plus attentifs à la présence de Dieu et à ce qui est célébré à l’autel, sans nous laisser disperser par des pensées profanes.

Les principaux sacramentaux sont :

– la prière publique ( liturgie des Heures, le Notre Père, le Confiteor…) ;
– les processions (Rameaux, Fête-Dieu, Rogations…) ;
– l’eau bénite ;
– l’imposition des Cendres ;
– les bénédictions ;
– les objets bénits par les prières de l’Eglise : cierges du 2 février, rameaux, chapelets, médailles … ;
– l’aumône (toutes les œuvres de miséricorde corporelle ou spirituelle)…

Certains sacramentaux sont employés dans l’administration des sacrements ou s’y rattachent :

pour le Baptême : les exorcismes et les onctions du Baptême,
pour l’Eucharistie : les expositions et bénédictions du Saint-Sacrement.